ひきポス -ひきこもりとは何か。当事者達の声を発信-

『ひきポス』は、ひきこもり当事者、経験者の声を発信する情報発信メディア。ひきこもりや、生きづらさ問題を当事者目線で取り上げます。当事者、経験者、ご家族、支援者の方々へ、生きるヒントになるような記事をお届けしていきます。

Entrevue Avec une Hikikomorie Française; Tellurienne, Round 1 « Je n’ai pas choisi de devenir une hikikomorie. »

更新情報が届き便利です。ぜひフォローしてみて下さい!

Twitter / Facebookページ

手にとって読める!ひきポス冊子版 創刊号発売中!

f:id:Vosot:20180212234609j:plain

"La ville que je vis, Aubervilliers", Photo par Tellurienne

Écrit par Vosot Ikeida et Tellurienne

 

 

<Profil des Interlocuteurs>

Vosot Ikeida : Un hikikomori japonais. 55 ans.
TellurienneUne hikikomorie française. 38 ans.

Tout est trop tard?

Tellurienne:   Je n’ai pas choisi de devenir une hikikomorie. Je ne suis pas devenue comme cela par envie. Je voulais ne pas être comme ça.

Je suis une femme de 38 ans, et c’est peut-être un peu tard pour avoir un nouveau logement, une famille, un travail, reprendre mes études…mais j’ai beaucoup d’idées avec mon imagination.

Vosot:  Ça ne sera pas trop tard du tout.

J'ai 55 ans, et pour moi, l'âge de 38 est très jeune.  Tu peux être assuré. Je sais que quelques des femmes hikikomories au Japon ont commencé une nouvelle famille ou un nouveau travail, après leurs 40 ans.

Depuis combien de temps tu es une hikikomorie?

Tellurienne: Très longtemps.  Je ne me souviens plus exactement mais cela a commencé vers le début des années 2000. Et j’ai commencé à m’enfermer complètement en 2003 lorsque j’ai arrêté mes études.  

f:id:Vosot:20180212235334j:plain

Photo par Tellurienne

Vosot: À quelle heure est-ce tu dormis et te réveilles habituellement? Ou, il n'y a pas de rythme?

Tellurienne: Je m’en dors vers deux heures du matin, et j’ai des problèmes de sommeil, donc je prends des somnifères.  Je me réveille vers midi, et commence ma journée tardivement. Quand j’étais plus jeune, je n’avais pas du tout de rythme.  Je vivais la nuit et je dormais le jour.  Mais ça va beaucoup mieux maintenant.

Vosot:  Moi aussi. Maintenant, je ne peux pas retourner nuit et jour comme je l'ai fait facilement dans ma jeunesse. Physiquement c’est impossible. J’habite dans la banlieue de Tokyo, et toi?

Tellurienne: J’habite en France, dans la région de Bourgogne, dans une ville de 2500 habitants à Cosne sur Loire. Mais j’ai grandi en banlieue parisienne dans le département 93 à Aubervilliers. Je suis née et j’ai fait mes études à Paris. 

f:id:Vosot:20180219151243j:plain

”La Crépuscule à Aubervilliers", Photo par Tellurienne

Comment Gérer les Achats Quotidiens?

Vosot: Comment vas-tu faire du shopping?  Moi, dans la banlieue de Tokyo, il y a beaucoup de magasins ouverts à la nuit.  Je fais du shopping pour la nourriture et les produits quotidiens, à peu près tous les trois jours, la nuit. En outre, il y a quelques supermarchés que je peux commander par internet et qui livrent dans ma chambre. En effet, puisque je n’aime pas tellement que les gens visitent ma chambre, je ne l’utilise pas beaucoup. 

f:id:Vosot:20180214145610j:plain

"Les Dépanneurs dans Mon Quartier à Minuit", Photo par Vosot Ikeida

Tellurienne: En France, il n’y a pas de magasins ouverts la nuit. Dans mon quartier, il y a plusieurs supermarchés mais ils ne livrent pas. Pour aller faire les courses alimentaires, je suis obligée de sortir la journée. Toutes les trois semaines, je suis accompagnée par une ou deux personnes du SAMSAH. Elles m’aident pour le choix des aliments, pour m’organiser dans mes achats et pour porter les courses jusqu’à mon appartement. Récemment, elles m’ont proposé de faire appel à une aide-ménagère mais j’ai refusé car je ne veux pas être en contact avec quelqu’un que je ne connais pas et qui ne fait pas partie de l’institut du soin. Les deux personnes du SAMSAH sont respectivement infirmière et éducatrice. 

    • SAMSAH (Service d'Accompagnement Médico-Social Adultes Handicapés) :

      C'est une structure innovante instituée par le décret en 2005, composée d'intervenants divers : psychologues, kinésithérapeutes, ergothérapeutes, psychomotriciens, infirmiers, médecins, équipes sociales, assistantes sociales. Ces personnels ont des missions de suivi médical et social, de réinsertion sociale et professionnelle. Comme nous le verrons en détail plus tard, Tellurienne a été reconnue handicapée mentale pour être qualifiée pour utiliser ce service national.

f:id:Vosot:20180219222639j:plain

"Ma Nourriture", Photo par Tellurienne


Ordinateur et Exercice Physique

Vosot: Un autre problème d’être hikikomori est l’exercice.  Si on se recluse tous les jours, on deviendrait certainement physiquement de plus en plus faible et en surpoids. Donc, je me pousse habituellement à sortir pour faire de l'exercice, de temps en temps, surtout à la nuit.

Je n'aime pas nécessairement faire cela, mais je le fais à contrecœur.

As-tu un problème comme ça? 

Tellurienne: J’ai perdu l’habitude de marcher. J’ai souvent des problèmes de santé liés à ma sédentarité. Je manque d’exercice, et je ne suis pas en surpoids car je ne mange pas beaucoup, mais j’ai très souvent mal au dos. Même la nuit je ne sors pas, je ne fais pas non plus d’exercice à l’intérieur de mon appartement.

VosotJ'ai souvent mal au dos aussi. Il peut être causé de s'asseoir devant l'ordinateur toute la journée.

Tellurienne: Je suis assise du matin au soir devant mon ordinateur.

VosotJ'ai entendu dire qu'en Italie, quelque de parents d'hikikomori disent "La raison pour laquelle mon enfant ne sort pas de sa chambre est à cause de l'ordinateur", et ils essaient de débrancher son ordinateur, ou de confisquer son ordinateur.

Est-ce que tes parents t'avaient fait les mêmes choses?

TellurienneMes parents me critiquaient parce que je n'avais pas de travail et que je ne faisais rien pour en trouver, mais ce sont mes parents qui m'ont offert un ordinateur.  C'était avant que je m'enferme. Ils ont regretté mais n'ont jamais été violents.  J'étais déjà une adulte, alors mes parents n'ont jamais essayé de confisquer mon ordinateur.

f:id:Vosot:20180219152754j:plain

"Mon Ordinateur", Photo par Tellurienne

TellurienneLes seules fois où j’ai une activité physique, et c’est tous les 15 jours, lorsque je fais de l’équithérapie. C’est la thérapie par le cheval, complémentaire aux soins médicaux, avec une infirmière du CMP;  Centre Médico-Psychologique. C’est très physique, que je monte ou pas sur le cheval, mais j’aime beaucoup. J’aime galoper ou diriger le cheval au sol. Mais je suis très vite fatiguée car je n’ai pas l’habitude de me dépenser autant. 

    • Équithérapie : Une thérapie assistée par des animaux utilisant des chevaux ou des poneys, basée sur l'intégration et l'utilisation de tous les sens: le toucher, le mouvement, le sens de la gravité, la vue, le son, l'odorat et le goût en approfondissant le mouvement. Il a émergé en Europe dans les années 1950. Cela ne signifie pas seulement des promenades à cheval, mais aussi une thérapie avec des chevaux en général, comme prendre soin d'eux.

Vosot: C'est une thérapie intéressante, mais ce sera difficile à Tokyo. Je pense que ce genre de soin est fait grâce aux bienfaits de la campagne. Au Japon, j'entends dire que la situation concernant les hikikomoris à la campagne est terrible. Par rapport à des villes comme Tokyo, les hikikomoris à la campagne ont beaucoup moins d'iboshos, alors ils ne peuvent pas rencontrer d'autres camarades de hikikomoris. Et la mentalité des gens, y compris les parents, est si conventionnelle qu'ils font les enfants s'enfermer plus en plus.

    • Ibasho (居場所) : Un mot japonais signifiant «l'endroit où il peut être». Les endroits spécialement pour hikikomoris. Le modèle est divers. Parfois c'est une pièce ou un café, d'autres fois un événement. Pour les hikikomoris, c'est une sorte d'espace intermédiaire entre sa propre pièce à s'enfermer et les lieux publics dans la société. S'il n'y a pas d'ibashos dans la communauté locale, un(e) hikikomori(e) vivant là a le seul choix de s'enfermer dans la pièce et l'intégration avec la société ne va plus loin que le contraire en général. Hikikomoris peut rencontrer le même genre de personnes aux ibashos dans la vraie vie. Parfois, il provoque un mouvement très productif parmi les hikikomoris, tout comme le début de nos médias "Hikipos", qui est des hikikomoris, pour hikikomoris, et par hikikomoris.

f:id:Vosot:20180212235917j:plain

Photo par Tellurienne

Ne Pas Prendre le Bain

Vosot: Comme tu sais peut-être, au Japon nous avons l'habitude de prendre un bain pour se laver, en général à la fin d'une journée. Ici, un problème pour nous, les hikikomoris sont que, si l'on est sévère en hikikomori, on ne peut pas même prendre de bain pendant plusieurs jours. Si l'on ne prend pas de bain pendant si beaucoup de jours, on devient malodorant et il devient plus difficile de sortir, même pour acheter petites choses.  Ainsi, on devient plus hikikomorié.

Tellurienne: Oh, c'est un mauvais cycle.

Vosot: C'est un problème sérieux mais caché parmi les hikikomoris japonais, en particulier parmi les femelles hikikomories. J'imagine que  l'équivalent de bain sera pris une douche en France.  As-tu parfois le problème que tu étais si déprimé que tu ne pourrais pas prendre de douche pendant plusieurs jours et, par conséquent, cela te rend plus difficile de sortir?

Tellurienne: Oui, quand j'étais chez mes parents, je pouvais rester plusieurs jours sans me laver, il fallait que j'attende que la maison soit vide pour me faufiler jusqu'à la salle de bain pour prendre une douche ou un bain. Depuis que je vis seule, je n'ai plus ce problème. Je me lave presque tous les jours et je m'habille même si je ne sors pas. Avant, j'étais toujours en pyjama, j'ai fait des progrès en prenant mon indépendance. Si je suis obligé de sortir pour des raisons médicales, je suis toujours très propre et bien habillée.

Vosot: C'est bien que tu aies progressé. Je pense que "prendre un bain" peut-être un obstacle plus élevé que "prendre une douche" pour un hikikomori, parce que nous devons faire un bain ou aller à un bain public, afin de prendre un bain.

En hiver, il me faut 40 minutes pour faire un bain. Si l'on a l'intention d'aller au bain public, il faut s'habiller au moins pour sortir. Récemment, les bains publics sont en baisse, donc l'on doit marcher longtemps à y arriver.  Quand on est en dépression, les deux sont difficiles à faire.

Tellutienne: Ce sera difficile…

 

f:id:Vosot:20180220145808j:plain

Vosot: Mais, en France vous pouvez faire "prendre une douche" tout de suite à l'intérieur de votre maison.

Quand ma dépression était sévère, il y avait une période où je prenais un bain seulement une fois par semaine. Comme je ne rencontrais personne d'autre, ça n'avait pas d'importance d'être malodorant, autant que ça ne me dérangeait pas. Étant en dépression sévère, je me fichais du fait que j'étais malodorante. "Être vivant" était le meilleur que je pouvais faire.

Ça m'a aidé que c'était en hiver, car on ne transpire pas.

Tellurienne: J'entends que l'été au Japon est très humide. Vous transpirez beaucoup, non?

Vosot: Si, mais je connais une femelle hikikomorie japonaise qui ne prend pas de bain aussi longtemps que trois mois en été. Il semble qu'elle a une méthode secrète pour ne pas être malodorante en utilisant un certain parfum et en lavant seulement ses vêtements. Je ne connais pas ses détails. En fait, je l'ai rencontrée en été il y a quelques années, mais elle n'était pas malodorante du tout.

Tellurienne: Elle doit savoir une sorte de magie. 

Je pensais que les bains publics disparaissaient au Japon.  Je suis étonnée.  J'ai peut-être eu une mauvaise information. Pour ce qui est de la France, pour prendre un bain il ne faut pas beaucoup de temps, il suffit de faire couler l'eau jusqu’à ce que la baignoire soit remplie. Mais ici, on ne le fait pas tous les jours car l'eau coute cher et c'est aussi pour des raisons écologiques.

Vosot: Oui, les bains publics japonais ont diminué d'année en année. Il y a dix ans, il y avait quatre bains publics dans mon quartier, mais maintenant il n'y en a plus qu'un seul. Les appartements qui sont nouvellement construits attachent une petite salle de bain à l'intérieur.

Tellurienne: J'ai entendu dire que les gens au Japon n'utilisaient pas de déodorant. Est-ce vrai? Il parait que certaines personnes sont malodorantes à cause de cela. Personnellement, je me lave toujours avant de sortir et je mets toujours du déodorant et du parfum.

VosotIl est vrai que les Japonais utilisent beaucoup moins de déodorants. Tout d'abord, nous les Japonais n'ont pas si odeur que vous les Occidentaux, bien que parfois l'odeur naturelle soit l'une des attractions humaines. C'est probablement un caractère ethnique. La culture japonaise est basée sur le fait, par exemple, le sushi, le saké, le sado (cérémonie du thé), le kodo (cérémonie d'encens) etc, ils ne peuvent pas être appréciés si quelqu'un avec nous met du parfum. Alors, parfois nous sommes dégoûtés d'une personne avec du parfum. C'est pourquoi il est préférable de prendre un bain souvent et de rester sans odeur.  Il est plus difficile pour un hikikomori qui n'a pas pris de bain depuis longtemps d'entrer dans de telles scènes sociales ou culturelles.

f:id:Vosot:20180220150608j:plain

Photo par Pixabay

Vosot: En parlant de la scène sociale, tu connais beaucoup d'autres camarades de hikikomoris autour de toi dans ta vie réelle, ou ta vie sur l'internet?

Tellurienne: J’avais une vieille connaissance du lycée qui m’a recontacté il y a quelques années. En ce moment-là j’avais un blog qui s’appelait “Hikikomori”, alors il a su que j’étais une hikikomorie. Il était lui-même « reclus social ». On a discuté quelque temps, et il m’a appelé au téléphone. Malheureusement, c’était trop difficile pour moi de continuer la relation au téléphone. Parfois je ne lui répondais pas, alors notre relation a naturellement disparu. Donc, tu es le premier hikikomori avec qui je prends contact sur l’internet.

Vosot: Oh, c'est un grand honneur pour moi.

 

 

...Continué au Round 2

 

À la version japonaise de cet article
À la version anglaise de cet article